Un craquement de bois mort, un déplacement de feuilles mortes, un souffle perceptible, rompt cette plénitude. Du  couvert de la forêt de chênes pédonculés, qui encerclent l’immense étendue liquide, les muses d’un grand cerf. Le commencement de rut retentit dans les profondeurs des grands bois. La fièvre des secrets de la vie entre le coucher du soleil et son lever, l’émotion de ces moments, et la connaissance de ce temps, ou   chaque bruit demande à être identifié, amplifie cette durée de partage avec le lieu.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

02.09 | 09:45

Quelle belle journée en compagnie du crabier chevelu!
Belle vue aérienne sur les 1000 étangs de la Brenne...
Chapeau l'artiste

...
15.07 | 16:02

Sublimes photos

...
06.06 | 20:40

Quel œil! Bravo!

...
06.06 | 20:37

JOLI LIVRE 2 DE LA NATURE A FEUILLETER
J'en veux encore...Superbe

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site web tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE